Les secteurs publics et privé doivent miser sur des innovations comme l’intelligence artificielle, les villes et réseaux intelligents, les plates-formes digitales, l’agriculture et la médecine de précision, la robotique ou les systèmes avancés d’authentification et de sécurité. C’est l’une des principales conclusions du récent rapport du Leading Edge Forum, jugeant urgent donner un coup de pouce au développement des villes du futur, dans le but d’obtenir une augmentation de la productivité économique mondiale.

Les Technologies de l’Information améliorent la productivité et les bénéfices, permettent d’obtenir de meilleurs salaires et d’élever le niveau de vie des personnes, tout en réduisant la dette externe des pays; elles font progressivement face au vieillissement de la population et libèrent la capital humain et autres ressources, pour se centrer sur des tâches sociales de tout type.

C’est exactement comme cela que les auteurs du LEF concluent leur étude, tout en se désolant que l’amélioration des services publics suscite autant de réserve auprès des Etats-Unis et des états membres de l’Union européenne, qui sont les plus avancés économiquement.

Pourtant, les plus grandes puissances mondiales doivent assurer la transformation digitale des secteurs de l’énergie, transport, l’agriculture et de l’industrie, pour affronter les pressions compétitives, environnementales, démographiques, financières et d’apprentissage. Un projet colossal, impossible sans une amélioration considérable de la productivité des secteurs public et privé dont la pénurie de main-d’œuvre et le manque de compétences et de ressources remettent en question les bases de la croissance à venir.

D’après ce forum d’experts, beaucoup dinitiatives digitales actuelles atteindront leurs objectifs uniquement si des secteurs entiers ou de très grandes organisations sont confrontés à une transformation, obligeant des changements complexes dans la manière dont les entreprises des secteurs public et privé opèrent dans le monde entier.

Pour surmonter l’inertie actuelle et accélérer le changement au cours de la prochaine décennie, le rapport considère qu’il est impératif que les gouvernements décident de relever cet énorme défi, réalisable seulement si le cadre réglementaire et l’initiative politique existent.

Un triple challenge

  • Modernisation des services

Reconnaître que le soutien des gouvernements et des dirigeants publics sont essentiels dans la modernisation des services aux citoyens dans des domaines tels que les dossiers de santé digitaux, les réseaux d’éclairage intelligents, les services de sécurité, les systèmes d’identification et d’authentification fiables, les services de paiement des impôts par plusieurs canaux… et dans la mise en œuvre des lois les plus innovantes concernant la sécurité des transactions entre les citoyens et les organismes publics.

  • Soutien à la transformation des entreprises

Il devient urgent de soutenir la transformation des entreprises traditionnelles, dont certaines ont plusieurs décennies d’histoire (y compris les entreprises publiques et les secteurs satellites) tout en veillant à ce que les lois, les règlements, les incitations, les responsabilités, les attitudes politiques et les compétences des travailleurs ne fassent pas obstacle aux changements nécessaires.

  • Assurer l’apprentissage

Il est important d’assurer la création des plates-formes sociales innovantes qui encouragent l’apprentissage et le partage d’expériences, afin que le rythme d’adoption s’accélère.

À cet égard, il convient de garder à l’esprit que ce type d’initiative sociale tend à avoir pour priorité les pays les plus petits ou les plus défavorisés de la planète, ce qui constitue une excellente occasion d’inclure ces régions dans des projets qui améliorent l’accès aux ressources publiques et leur utilisation, qui, dans leur cas, sont plus que rares.