Les entreprises du secteur aéronautique et de défense sont, historiquement, les plus grandes utilisatrices de cette technologie. Cette complète adoption a permis au secteur de développer de nouvelles pièces et composants jusqu’à des modèles d’avions complets, indétectables des radars.  L’apparition des jumeaux numériques permet de répliquer à l’identique l’aspect physique et les propriétés techniques d’un objet, chose impossible avec le CAD et autres technologies du même type.  Cette avancée est en train de fondamentalement changer l’industrie et s’applique maintenant à d’autres secteurs. Voyons comment.

Contrairement aux technologies de design CAD (Computer-Aided-Design) donnant l’aspect et la forme d’un objet, le jumeau numérique offre l’exacte reproduction digitale d’un actif physique, utilisant des données de capteurs incorporés à la pièces ou composants à répliquer.

Grâce à ses fonctionnalités, un jumeau numérique permet de visualiser, tester et apprendre d’un environnement en simulation, offrant des réponses rapides à la question “et si ?” avant le lancement de sa fabrication. Les chercheurs et aux ingénieurs ont accès à une grande quantité d’information et sont capables d’accélérer les étapes de fabrication à moindre risque et à plus bas coût.

Même si certains fabriquants ont adopté les évaluations automatisées il y a des décennies (intelligence artificelle, IoT et calcul intensif), la concurrence les pousse à passer au niveau supérieur afin d’établir de plus grandes simulations, d’écourter les temps d’implémentation et d’obtenir de nouvelles valeurs.

En intégrant le calcul intensif, les entreprises sont capables de savoir comment fonctionne un actif, en accord avec les lois de la physique, dans un algorithme de visualisation. Dans le cas d’une superficie d’un moteur à réaction, le rendement est montré dans des circonstances concètres et en temps réel.

De ce fait, les fabricants peuvent déterminer si leurs produits seront conformes avant d’être produits, et d’introduire ces changements pour corriger les déficiences. D’ailleurs, le moteur d’analyse permet de réaliser ces ajustements aux systèmes connectés, automatiquement, sans intervention humaine.

Autres applications

D’autres industries adoptent cette méthodologie, afin de supprimer les goulots d’étranglements de la chaîne de production  et pour découvrir de nouvelles idées qui leur permettront d’augmenter le rendement de leurs composants et de réduire les coûts.

Les villes intelligentes. Il se construit des modèles de villes intelligentes dans un environnement virtuel pour réaliser des prédictions, formuler des questions et trouver des solutions à partir de données et de leur analyse. Ces simulations permettent aux villes de tester et appréhender leurs systèmes virtuels, avant de le mettre en marche. Par exemple, ils peuvent comprendre à quoi correspond un véhicule autonome aux feux de circulation et répondre de façon opportune, en toute sécurité.

Médecine de pointe. Pour que les médecins soient efficaces et améliorent la précision de leur diagnostic, les jumeux numériques aident dans la proposition d’un traitement adapté à chaque patient. Les fabricants de dispositifs médicaux peuvent utiliser les jumeaux numériques pour créer et tester, par exemple, des implants orthopédiques personnalisés en 3D pour diminuer drastiquement le temps d’attente du patient.

 L’industrie. Les grands fabricants peuvent utiliser les jumeaux numériques pour visualiser l’état de sa production à tout moment dans le processus. Et en combinant les jumeaux numériques avec un modèle 3D, il est possible de simuler des tâches quotidiennes pour donner des informations critiques au design de tout types de produits.

Ces génies digitaux permettent d’économiser des dizaines de millions d’euros en résolvant automatiquement 80% des défauts de fabrication. Avec l’appui des jumeaux numériques, l’industrie, mais aussi les autres secteurs, délivreront sur le marché de nouveaux modèles plus rapidement et à plus bas cout.