La réussite des géants américains du web suscite auprès de nombreux dirigeants et décideurs informatiques français à la fois interrogation et fascination. Interrogation, car ces géants du web remettent constamment en question la stratégie digitale de leur entreprise : comment font-ils ? Fascination, car ils déploient une rare intelligence à tous les niveaux pour rendre leur entreprise moderne et satisfaire, in fine, leurs clients.

Entre les nouvelles expériences utilisateurs proposées, l’intégration de l’intelligence artificielle, l’exploitation des données en temps réel, la généralisation du cloud et la fourniture d’applications toujours plus évoluées, nos entreprises peuvent-elles appliquer ces technologies et modèles de réussite numérique dans leurs processus existants ?

Bien sûr, elles sont même, selon le cabinet IDC, 89 % à vouloir se transformer en 2018 grâce au numérique. L’envie est bien présente, toutefois, l’intelligence rendue par le numérique est aussi étroitement liée à celle offerte par l’humain. Un dirigeant m’interpellait récemment sur le fait qu’une entreprise ne sera jamais intelligente sans une implication forte des salariés et des collaborateurs. D’où l’importance de la formation au numérique tout au long de la vie professionnelle du salarié. Les dirigeants doivent bien comprendre que leurs collaborateurs sont désirables pour l’extérieur mais aussi désireux de rester.  Mais quand cet ensemble fonctionne, les résultats sont toujours impressionnants.

Prenons l’exemple de la Tour Incity à Lyon, l’un des trois plus hauts gratte-ciels de France, qui accueille notamment la SNCF sur 22.000 m2 ainsi que le siège de la Caisse d’Epargne de Rhône-Alpes. L’intelligence des technologies utilisées combinée à celle des hommes et des femmes ont permis de créer un bâtiment d’une très grande modularité, qui incite à de nouvelles organisations du travail et facilite le management et la communication interne. La tour est pensée comme une véritable plateforme permettant la convergence des données et objets connectés dans le bâtiment. Via un outil de monitoring, les gestionnaires disposent en temps réel de toutes les informations relatives à la vie du bâtiment. Comment et pourquoi telle ou telle salle de conférence est-elle utilisée ? Le service de ménage est-il optimal ? Les horaires des opérations de maintenance sont-ils correctement aménagés ? Toutes ces données sont analysables, ce qui permet de prendre les actions adéquates rapidement, comme par exemple repenser le design de certaines parties des bureaux afin de répondre à une tendance de travail clairement identifiée.

Engagez-vous en établissant des nouvelles règles !

Et vous aussi… Pour rendre votre entreprise intelligente, n’hésitez pas à appliquer au mieux ces quatre règles :

  • Repensez vos méthodes actuelles de travail en brisant les cloisons, en anonymisant les bureaux, en facilitant la communication avec la mise en place d’outils dédiés, en automatisant au maximum les processus informatiques, en exploitant les données en temps réel perçues comme des sources de revenus et d’activités additionnels.
  • Créez de nouvelles expériences numériques pour vos clients, comme le fait par exemple Décathlon d’Englos dans la banlieue lilloise. C’est un magasin innovant sans stock, d’abord dédié à la démonstration sur 1200 m². Bien sûr, le client avec son smartphone est invité à naviguer dans une application spécialement créée pour l’occasion et commander en ligne les produits qui l’intéressent via un QR Code. Cet exemple inédit permet aussi aux vendeurs de se concentrer uniquement sur les clients et moins sur des tâches administratives.
  • Impliquez et formez vos salariés sur les technologies innovantes. Adopter l’intelligence artificielle et l’automatisation dans votre datacenter pour réduire les opérations fastidieuses de vos collaborateurs et les réorienter vers des projets à plus forte valeur ajoutée.
  • Construisez des indicateurs pour mesurer la maturité numérique de votre entreprise. Ces indicateurs doivent permettre de définir votre culture numérique via l’établissement de diagnostics mais pas seulement pour l’outillage numérique et ses usages. En effet, les diagnostics doivent aussi prendre en compte des aspects plus intangibles comme la confiance, la connaissance ou le critère sociétal.

Aujourd’hui, la réussite d’une entreprise intelligente passe obligatoirement par le numérique à condition qu’il soit exploité à bon escient dans votre existant. Il ne suffit pas de tout casser mais d’apporter exponentiellement ces différentes règles pour augmenter votre productivité et votre compétitivité. Pour McKinsey France, une mutation vers le numérique réussie génère une augmentation brute potentielle du résultat opérationnel de 40 %. A l’inverse, une chute de 20 % de ce résultat opérationnel est possible pour une entreprise qui ne parviendrait pas à s’adapter au numérique.