Les entreprises dépendent d’un approvisionnement constant en travailleurs qualifiés, ce qui fait de l’efficacité du recrutement un avantage concurrentiel très net. Plus de la moitié de la population mondiale est aujourd’hui âgée de moins de 30 ans (selon le Forum économique mondial, la proportion la plus élevée de l’histoire de l’humanité). Les employeurs qui comprennent ce qui compte aux yeux des millennials auront le moins de mal à les intégrer.

Ces millenials, ce sont les enfants qui ont grandi avec Amazon et les jeunes adultes qui ont été témoins de l’émergence des smartphones et d’Uber. Ils ont été les témoins des évolutions technologiques qui ont bouleversé de nombreux secteurs. Il n’est donc pas surprenant de constater que les millennials ont des attentes très différentes de celles des générations précédentes, notamment  au travail.

Les millennials ne prévoient absolument pas de conserver le même emploi pendant 30 ans ni de se réjouir de se voir offrir une montre en or au moment de prendre leur retraite… Ils apprécient les environnements de travail qui favorisent les initiatives et l’acquisition continue de compétences. Ils sont à la recherche de liberté d’action, d’épanouissement personnel, de transparence et de feedback de la part de leurs collègues et de leurs managers. Ils privilégient les entreprises qui ont des activités et des objectifs originaux. Les entreprises qui adoptent des activités en mode agile sont sans doute les mieux placées pour attirer les talents dont elles ont besoin.

Comme indiqué dans le livre blanc de DXC « Creating the Agile Organization », l’entreprise agile se caractérise par sa capacité à reconnaître les évolutions de l’information et les tendances, puis à réagir rapidement à ces changements. Les entreprises agiles présentent les caractéristiques appréciées par les millennials.

Les millennials préfèrent une hiérarchie horizontale et une culture ouverte, avec équipes collaboratives, outils d’autonomisation et possibilités de formation. Les équipes sont une composante essentielle de l’approche agile : elles permettent aux entreprises de tirer parti de leur culture pour renforcer la détermination des employés, s’adapter aux disruptions et tirer parti des nouvelles opportunités.

L’amélioration continue est un autre facteur d’attraction : les millennials valorisent les entreprises qui sont ouvertes aux nouvelles idées et prêtes à tolérer l’échec (à condition que celui-ci soit suivi de nouvelles formations et de réponses mieux adaptées). On est donc très loin des approches de gestion traditionnelles qui punissent l’échec et découragent les expérimentations.

Les millennials sont souvent présentés, à tort, comme égocentriques ; en réalité, ils sont très intéressés par la place centrale qu’occupe le client. Ils sont attirés par les entreprises capables de s’adapter à l’évolution des exigences, des demandes, des besoins et du feedback des clients.

La possibilité de formation en continu (formelle et informelle) est également importante à leurs yeux. Les millennials ont atteint l’âge adulte à une époque de changements rapides, et ils comprennent la nécessité d’acquérir de nouvelles compétences en continu. En matière de formation, une approche agile multidisciplinaire est celle qui convient le mieux aux millennials, en particulier les solutions qui font intervenir l’apprentissage par l’action et le coaching par les pairs et les approches de type « apprendre à apprendre ».

Cette approche agile ne convient pas à tous les départements ou à tous les postes (par exemple, une approche agile de la finance est sans doute peu recommandée). Par contraste, certaines activités (par exemple, le développement de produits et le marketing) bénéficient de l’agilité plus que d’autres. Plus généralement, l’adoption de certaines pratiques d’agilité peut aider l’entreprise à définir un environnement de travail capable d’attirer la prochaine génération de talents.

Découvrez comment votre entreprise peut améliorer son agilité grâce à la culture, aux processus métier, au focus client et à la libre circulation de l’information dans « Creating the Agile Organization », un rapport proposé par DXC et des experts du forum Leading Edge de DXC Technology’.