Ces dernières années, des qualifications… inhabituelles ont commencé à fleurir sur les CV : Maître de guilde… Chasseur de monstres… Maître en métamorphose… Plutôt que de lever les yeux au ciel et de considérer ces candidats comme des citoyens de seconde zone, sachez que vous êtes peut-être en train de passer à côté des meilleurs candidats potentiels.

Contrairement aux idées reçues, les individus qui atteignent des niveaux de compétences élevés dans les jeux de rôle en ligne de type MMORPG sont loin d’être des fainéants. Il s’avère que le gaming est un passe-temps qui permet d’acquérir des compétences précieuses prêtes à s’épanouir dans un environnement professionnel.

Les bons joueurs savent d’ailleurs comment trouver un équilibre entre la compétition et la coopération. L’objectif est bien entendu de gagner, mais les gamers savent que personne ne peut gagner seul.  Qui plus est, les champions du gaming montrent une capacité hors du commun à exécuter des tâches de direction : ils doivent recruter des groupes de joueurs d’horizons divers et présentant des niveaux de compétences et des cultures différents, développer et exécuter des stratégies complexes (par exemple, des raids dans les donjons) et gérer les finances de leur clan.

Les joueurs de haut niveau excellent dans le traitement d’ensembles de données complexes qui évoluent très rapidement. Pour remporter la victoire dans l’affrontement en ligne, un gamer doit être capable d’assimiler et d’interpréter un grand nombre de facteurs tels que les ressources et les manœuvres de ses sous-unités tout en surveillant les actions de l’ennemi.

Par ailleurs, ils sont capables de décisions ultra-rapides. Les flux de données en temps réel obligent les gamers à penser rapidement et à faire des choix à partir d’informations incomplètes.. Ils sont capables de formuler rapidement de nouveaux plans en fonction de l’évolution des situations. Essayer et se tromper n’est pas déconseillé mais… récompensé, ce qui fait que les gamers sont à l’aise lorsqu’il s’agit de prendre des risques – même s’ils ont horreur de perdre ! Tout bien considéré, les gamers cherchent à progresser en termes de rang, de stature et de compétences, et ils ne peuvent le faire que s’ils connaissent de nombreux succès.

Passeports de compétences digitales (DSP)

Traduire ces compétences en une nomenclature pouvant être exploitée par les ressources humaines (RH) est un défi à la fois pour les entreprises et pour ces candidats riches de talents originaux. Mark Nebreda, directeur et technologiste chez DXC Technology, estime que les passeports de compétences digitales (DSP, Digital Skills Passport) peuvent être la solution. Dans son livre blanc « Tapping talent : Uncovering diamonds in the rough in leader boards, duels and digital worlds », Mark Nebreda affirme que l’évolution rapide des technologies et les compétences nécessaires pour diriger dans un monde digital sont en train de ringardiser les méthodes des RH traditionnelles.

Aujourd’hui, les chercheurs d’emploi acquièrent des compétences de façons très variées (en plus des jeux). Or, ces approches , parce qu’elles ne sont pas prises en compte par les systèmes d’éducation traditionnels, ont un poids négligeable dans les CV ou dans les profils d’emploi en ligne. Par ailleurs, les personnes de tous les âges font progresser leur éducation et leurs compétences à leur propre rythme grâce à des sites en ligne tels que Coursera. Ils écrivent du code et développent des applications… Ils s’auto-éditent et pratiquent l’auto-marketing…

Mark Nebreda pense également que les DSP peuvent optimiser et faire évoluer les processus de recrutement et de gestion des talents. Plate-forme unifiée pour l’accès aux informations sur les employés, le DSP permet de partager ces informations avec les employeurs, et les employés peuvent la garder en place et l’enrichir tout au long de leur carrière. Le DSP permet aux recruteurs d’évaluer rapidement les candidatures les mieux adaptées aux emplois proposés. Par ailleurs, il aide le département des RH à identifier des compétences très demandées par leur entreprise.

Aucun secteur d’activité ne pourra échapper à l’obligation de s’adapter aux effets de la disruption digitale. Mais à cause de cette transformation, de nouvelles carrières passionnantes vont émerger pour l’exploitation de technologies numériques qui évoluent très rapidement. Le passeport DSP est une fenêtre sur la richesse de compétences et de capacités que bien des gens possèdent sans avoir la possibilité de le démontrer.

Pour découvrir comment les compétences de gaming peuvent être utiles à votre entreprise, lisez le rapport de DXC « Tapping talent : Uncovering diamonds in the rough in leader boards, duels and digital worlds ».