Dans les quinze prochains mois, 80% de tous les budgets informatiques seront engagés dans des applications et des solutions dans le cloud. La démarche « cloud first » est maintenant une stratégie informatique assez courante. Le cloud hybride devient une option largement reconnue, à condition de savoir articuler une proposition structurée pour engager le changement.

C’est un défi majeur pour les clients. Trop souvent, les initiatives cloud sont mises à l’écart, faute de pouvoir proposer une analyse convaincante pour aller vers le changement. Les clients ne font pas toujours entrer leurs stratégies dans une perspective cloud. Dans de nombreux cas, nous travaillons avec des clients qui souhaitent avant tout réduire le coût de l’informatique, transformer leurs centres de données ou accroître l’efficacité de la prestation informatique. Je soulignerai donc les cinq  domaines clés que DXC Technology identifie dans le cadre de la création d’un cloud hybride.

Découvrir et évaluer.

Afin d’évaluer la portée et l’ampleur de leur projet, les clients doivent entreprendre un exercice d’évaluation des applications pour comprendre l’état actuel de leur informatique. Nous rencontrons des clients, dans tous les secteurs d’activité, qui ne savent pas ce qu’ils ont ni quel est l’état de leurs actifs informatiques. Les exercices de découverte et d’évaluation aideront à : identifier les applications adaptées pour se déplacer vers le cloud, proposer la «zone d’atterrissage» la plus appropriée pour chaque application, évaluer les efforts nécessaires  pour passer dans le cloud, identifier le niveau de la dette technique dans l’informatique.

Pensez au cloud hybride en termes commerciaux, pas technologiques.

Lorsque nous parlons de cloud hybride, tout le monde se concentre immédiatement sur la technologie. Cependant, chaque composant possède un modèle spécifique qui est pondéré par le Capex versus Opex, les coûts variables (coûts du modèle de service à la consommation), les coûts de migration et diverses considérations sur le IaaS, le PaaS ou le SaaS.

Une fois que vous avez en main les résultats de l’évaluation, vous pouvez commencer à penser à optimiser votre approche, en fonction de la zone d’atterrissage recommandée et de l’assainissement requis pour chaque application, en fonction également des avantages attendus pour chaque application. Certaines nécessiteront un remplacement ou une nouvelle plate-forme qui exigera des engagements d’investissement à long terme.

Entreprendre un exercice pilote.

L’exécution d’un exercice pilote avec une application peut se faire très rapidement, entre quelques semaines et quelques mois. Un pilote correctement mené aidera à voir les problèmes, les risques et les défis liés au passage au cloud. Si vous travaillez avec un partenaire, cela vous aidera à évaluer le partenaire. Avec les principales applications d’entreprise telles que SAP, nous recommandons cette approche pour démontrer les avantages et le potentiel du cloud. Les principaux résultats vous permettront de comprendre les délais et les investissements nécessaires pour déplacer les applications vers le cloud.

 

Prendre en compte le bénéfice le plus large à l’intérieur et à l’extérieur de l’informatique.

Les avantages réels du cloud proviennent du fait de considérer les options différemment et de reconfigurer le modèle d’exploitation informatique en place. En mettant l’accent sur les disciplines opérationnelles et la livraison de l’IT, l’amélioration de la gouvernance et l’automatisation des services informatiques, on aboutit à une amélioration de l’informatique. Deux phénomènes apparaissent : la rapidité et la qualité de la fourniture informatique (par le DevOps) et une réduction du coût de l’informatique.

Pour l’entreprise, cela signifie que l’IT a la capacité à fournir plus de valeur pour répondre à ses besoins. Une infrastructure informatique et des applications optimisées donnent à l’entreprise la possibilité de concentrer les opportunités d’investissement qui sont livrées plus rapidement et avec une qualité supérieure.

Élaborer un plan de transformation de haut niveau.

Même à un niveau élevé, un plan de transformation vous aidera à définir la durée du programme, les investissements clés nécessaires et mettra en évidence la date à laquelle les bénéfices commenceront à être réalisés. Répondre aux questions sur l’investissement et la réalisation, c’est la clé du projet et ce qui peut freiner son avancement.

En suivant les étapes décrites ci-dessus, vous diminuez l’incertitude. Cela réduit vraiment le risque que votre investissement soit contesté. Après tout, tout le monde n’a pas la vocation pour vous soutenir !

DXC Technology possède une vaste expérience pour  aider les clients à investir dans le cloud, de la découverte initiale au plan de transformation. Contactez-nous !